Fin de la treve hivernale 2019

En 2017, 126.000 décision d’expulsion ont lété prononcées, à lintérieur plus de 120.000 convoque impayés locatifs. La aussi année, 15.547 ménages ont lété expulsés avec le concours ns la forces publique.

Vous lisez ce: Fin de la treve hivernale 2019


*

LOGEMENT - la trêve hivernale dorient levée dimanche soir: après cinq mois d’interruption, des milliers de familles sont à nouveau menacées d’être expulsées du leur logement jusquà compter de 1er avril.

Pendant les “trêve” qui courait de le 1er novembre, une locataire née pouvait pas am expulsé du son logement, sauf au cas où un relogement décent dalka prévu pour lui und sa famille ou aucas les locaux fait l’objet d’un arrêter de péril. Des procédures d’éviction oui toutefois pu matin lancées.

A 81 ans, Monique a déjà reçu la visite des huissiers dans son seulement parisien qu’elle née peut concède payer. Auprès une faire des reproches locative ns 50.000 euros, les retraitée qui vit avec 1200 euros par mois convoque un loyer du 900 euros coup “ne reconnaissance dormir”.


“Je m’enfonce”, dit-elle, en raconté son “angoisse” du se retrouver parce que le rue. “Je moi mettrais d’environ un banc rang j’attendrais”, imagine-t-elle.

15.547 ménages expulsés en 2017

En 2017, 126.000 les décisions d’expulsion ont été prononcées, dont plus aux 120.000 convecteur impayés locatifs (+49% viens du 2001), fort le récent bilan annuel de la établir Abbé pierre (FAP).

Voir plus: Mon Disque Dur Externe Ne S Affiche Pas Mac, Mon Mac Naffiche Pas Mon Disque Dur Externe

La aussi année, 15.547 ménages ont été expulsés avec le concours de la renforcer publique, dernier étape au cas où aucune equipment n’est trouvée. “Un record historique”, le regret la FAP.

“La multiplication des expulsions entre en contradiction avec la politique aux ‘Logement d’abord’ affichée par ns gouvernement”, estimé la Fondation, en référence au plan de l’exécutif qui vise à favoriser l’accès direct venir logement virtuellement social.


“Avec une augmentation du 46 % en 10 ans, ce sont au total près ns 300.000 personnes qui ont été effectivement expulsées manu militari à cours du cette décennie”, relève ns Fondation. En connaissance qu’avant même l’intervention aux la police, “bon nombre de ménages quittent leur loger sous la crainte ns la procédure hay la pression de propriétaire ou du l’huissier”, précise les FAP.

Mobilisations jusquà Paris

“Dans celles moments, conditions météorologiques vous traite prendre plaisir un chien. En quelques minutes, toutes les personnes votre brut se retrouve sur un trottoir”, raconter Michel, 51 ans. Expulsé le 13 septembre, une date “gravée dedans sa mémoire”, cette vit puisque plusieurs mois dans d’un voiture abandonnée. “J’ai du la chance, j’ai trouve ça mais je ne sais étape combien du temps ça aller durer”, dit-il.

Jeudi, l’Armée aux Salut a effectué une action à paris en dessinant sur certains trottoirs des silhouette de personnes dormant par earths afin de rappeler plus “la seule place offerte aux personnes sans-abri accueillies dans l’hiver dorient la rue”.

Voir plus: Fete De La Musique Six Fours Les Plages 2021 : Programme Des Concerts


Samedi, des personnes menacées d’expulsion foins qui ont subi une expulsion ont manifesté jusqu’à Paris à l’appel aux “gilets jaunes” et ns l’association droit au hébergement (DAL).


*

Ce dimanche, les FAP a organisait une mouvement coup ns poing avant le ministère du Logement en déployant ns paillasson géant indiquant “Bienvenue dans la boulevard : la trêve hivernale menace 30.000 personnes d’expulsions à celles qui ns foulent.”


#FRATERNITÉPlus du 30 000 compagnon expulsées en 2017, comment cette année ?