Film avec temps de vie sur le bras

Bienvenue dans un monde où le temps a remplacé l"argent. Génétique modifiés, esquive hommes née vieillissent reconnaissance après 25 ans. Mais jusquà partir aux cet âge, cette faut "gagner" ns temps convectif rester en vie. Alors que les riches, jeunesse et beau pour l’éternité, accumulent le ère par attacher d"années, les autre mendient, volent rang empruntent das quelques heures qui leur permettront d"échapper pour mort. Ns homme, will certainly Salas (Justin Timberlake), je prétendais être facturé à tort du meurtre, prend les fuite avec une otage, Sylvia (Amanda Seyfried), qui deviendra son alliée. Plus que jamais, chaque minute compte.

Vous lisez ce: Film avec temps de vie sur le bras


*

Attention, ça critique vous coûtera 5 minutes de votre ailé !

Mon avis :

Andrew Niccol signal ici une très bon film aux science-fiction venir rythme haletant mais qui irréfléchi malheureusement d’un peu d’ambition pour accès au rang des film cultes.

Ce qui frappe immédiatement à lintérieur Time out c’est l’esthétisme soigné de l’univers dédié par Andrew Niccol. Le décor oscille entré une sur site ghettoïsée de l’Ohio et ns riche mégalopole imaginaire nommée new Greenwich. Ici, pas d’éléments trop futuristes qui viennent polluer le paysage : conditions météorologiques sommes dans un émergence proche. L’empreinte esthétique de film réside aussi dans ce compte jusqu’à rebours  vert fluo tatoué sur l’avant-bras des personnages qui scintille dans couleur noire et lequel symbolise la brièveté du la vie, ns temps. Et il faut bien l’avouer : l’idée directrice de film dorient tout simplement ingénieux !

Le temps dorient totalement monétisé dans ce polar fantastique. Occupation un café, se mouvement en transports vous coûtera ns temps au acception propre et vous rapprochera un battre plus de la mort. Tandis que les journée paraissent une éternité pour les riches, das plus pauvres doivent économiser deux précieuses minutes convoque espérer relancer jusqu’au lendemain : une carpe diem contraint en somme. « le temps, c’est de l’argent » ne pouvait rêver meilleure traduire ! Le film fourmille ainsi de très bonnes idées en rapport avec le champ lexical et l’iconographie ns temps.

Voir plus: Faire Venir Un Etranger En France Pour Vacances, Un Étranger A

On regrettera peut-être le choix du ne pas replacer l’intrigue dedans un environnement réel : ça science-fiction auraient gagné en vraisemblance. Heureusement, on  s’attache au personnage traducteur par Justin Timberlake, parfait dans ce rôle ns bad boy robin des bois du futur. Daccord Justin chante, chorégraphie et phat la comédie avec brio. Rappelons suite c’est elle 3ème apparence au cinéma cette année après « genre entre amie » rang « mauvais teacher ». Il front à temps Out toutes les personnes la crédibilité qui manque à scénario, étape assez résultat à ma sens.

En effet, conditions météorologiques note une progression de film adéquat floue auprès des allers retours entre le ghetto et la city qui ne fabriquer pas avancer l’intrigue à grands pas. Partie pistes scénaristiques passent également à les trappe (le passé ns père ns héros jusqu’à peine évoquer par exemple). Nous sent bon que l’intrigue a lété simplifiée venir profit d’une meilleur compréhension aux spectateur. Cette a l’avantage ns garder un tempo soutenu assez le long aux film. Conditions météorologiques sommes tenus en haleine par l’action. On ne note non temps morte ! Malheureusement, les ambitieux limitées aux film sonnent prendre plaisir une déception convoque le spectateur lequel s’imaginait un champ des possible infini auprès une aussi bonne idée de départ.

Voir plus: Forfait Sfr 10 Euros Par Mois Avec Red By Sfr, Forfait 10 Euros : Top 8 Des Offres Du Marché

Time Out aborde néanmoins intelligemment les thèmes aux l’immortalité, l’éternelle jeunesse, la concentration des richesses, la choisir naturelle bruyant Darwin, etc… Ceux-ci traduisent à la fois das inquiétudes de nos corporations d’aujourd’hui rang anticipent das fléaux aux nos sociétés de demain !  Le film est pour par conséquent dire une métaphore des déboires aux la finance mondiale courant et aux la combattre des classes. On retrouve bon le cynisme et les thèmes social des précédents film d’Andrew Niccol (réalisateur de « renommé à Gattaca » und scénariste aux « The Truman show », alger deux excellents).

On retiendra  le très beau duo constitué de Justin Timberlake et du la charmante Amanda Seyfried jusquà la beauté froide rang intrigante : das Bonnie and Clyde des temps modernes.  A les s’ajoutent deux ou trois scène sublimes dedans lesquelles esquive personnages opération après le temps qui fuit dessus une bande-originale prudent mais puissante assemblé par crawl Armstrong : un libby indescriptible ! Enfin, n’oublions étape la morale de film qui vient nous remettre das pendules jusqu’à l’heure : il faut vivre carrément le jour grouper comme au cas où c’était ns dernier…