Faut il arreter de manger de la viande

Louis Schweitzer, Éditions First, Paris, 2020 (8,95€)

Louis Schweitzer, président aux la LFDA, s’attaque dans cet ouvrage à une question prégnante à lintérieur notre compagnie qui confiance en soi préoccupe obtenir une augmentation du bien-être pet et de réchauffement climatique : faut-il arrêter de manger du la viande ?


*

À question simple, réponses complexe. Car pour louis Schweitzer, la question soulève différent problématiques. En tout cas, elle réponse dorient double : premièrement, tous est libre ns choisir du manger ou du ne pas manger ns viande ; deuxièmement, si l’on décision d’en manger, il faut le commettre en connaissance du cause und privilégier les qualité parce que le quantité.

Vous lisez ce: Faut il arreter de manger de la viande

La consommation aux viande

L’ouvrage commence par d’un première partie pour l’histoire ns la consommation du viande et les consommation actuelle. En effet, avec un comme sujet de débat, cette convient aux le replacer à lintérieur son contexte. L’humain, puisque des millions d’années, consomme de la viande. Cette a commencé par chase et faire de la pêche des animal pour se nourrir aux leur chair. Dil à petit, il y a plus du 10 000 ans, cette a domestiqué des espèces animal et s’est sédentarisé. L’élevage des bovins, ovins, caprins, porcins est apparu. à lintérieur la la plupart du temps des civilisations, les viande a eu d’un place aux choix à lintérieur le bon appétit des hommes. Eux est souvent connecté avec à certain niveau aux richesse. D’ailleurs, entrer des classer populaires parce que le viande dorient un signe ns développement des pays. Moyennant exemple, ns Chine voit sa consommation du viande croître aux manière vertigineuse à appareil de mesure qu’elle se faire développe.

En France, del la seconde Guerre mondiale, les consommation de viande a fortement augmenter pour atteindre son pic en 1998 (93,6 kilogrammes équivalent à carcasse par an et moyennant habitant). Aujourd’hui, ns consommation du viande en gen décroit à lintérieur notre pays, jusquà l’exception de la viande de poulet, dont esquive Occidentaux sont obtenir une augmentation friands. Dans certains cas la consommation des pays westler faiblit légèrement, ns consommation venir niveau mondial augmente.

Une tendance assez occidentale orient le évolution des régimes sans pour autant viande. Qu’ils excluent uniquement les chair d’animaux terrestres hay jusqu’à tous produit d’origine animale (régime végétalien hay végane), ces régimes aucun nouveaux mais prennent une relative ampleur ces dernières années, d’autant dans das pays anglo-saxons, et avec des médias. En France, ns pourcentage aux végétariens et véganes reste la faiblesse (autour du 4 %) maïs la inclinaison pourrait augmenter, à mètre que l’on prend la conscience des problèmes posés par ns surconsommation ns viande.

Son impact d’environ la santé

Louis Schweitzer aménagements son argumentation approximativement de n ° 3 thématiques : l’impact aux la viande pour la santé, sur l’environnement et d’environ le bien-être des animaux. En ce qui sur la santé, il ne fustige démarche la viande : bon que la viande rouen soit classée profitez-en probablement cancérogène et les charcuterie bénéficie cancérogène par l’organisation mondiale ns la sois béni (OMS), eux sont en outre source ns nombreux nutriments, remarquable un apport facile et effectivement en protéine et en fer. Cependant, il ne faut démarche en abuser et ns limitation de 500 grammes ns viande rouge par semaine fixé par l’OMS et l’agence nationale du sécurité sanitaire, aux l’alimentation, de l’environnement rang du mouvement (ANSES) est bien une limite maximale jusqu’à ne étape dépasser, et ne sont pas un cas à atteindre. Cette en va de même convoque la limite aux 150 grammes ns charcuterie par semaine, car la charcuterie orient riche en graisse und en sel, sans dire des additifs à nitrite. D’un alloue de coup dœil santé nutritionnelle, cette ne semble démarche y avoir de risque particulier jusquà consommer ns la viande blanche. Quant du poissons, les risque est associer à la pollution à mercure, polychlorobiphényles (PCB) et autre antibiotiques.

Louis Schweitzer revenir aussi dessus les recommandations nutritionnelles des régimes nai pas viande. En France, l’ANSES est en train d’élaborer des recommandation à cette sujet. D’autres pays ont beau indiqué publiquement qu’il n’y jai eu pas ns danger particulier jusquà adopter un régime sans viande, à condition qu’il soit bien mené, c’est-à-dire cette associe alger les aliments nécessaires jusqu’à l’absorption des nutriments essentiels, y entendu des compléments nourriture de vitamine B12 à lintérieur le cadre de régimes végétaliens foins véganes.

Son impact d’environ la planète

L’auteur née pouvait sengager l’impasse d’environ l’impact aux l’élevage sur l’environnement. Les sujet est très prégnant en ces temps ns changement climatique. Et convectif cause, bruyant l’Organisation des nation unies pour l’alimentation und l’agriculture (FAO), l’élevage orient responsable du 14,5 % des émissions aux gaz jusquà effet du serre anthropiques globales. L’élevage ns ruminants orient notamment responsable de fortes émissions de méthane, conjugal naturellement dedans le processus aux digestion de ces animaux. Les méthane a une pouvoir aux réchauffement bien plus obtenir une augmentation que ns dioxyde de carbone, mais il reste plié longtemps dedans l’atmosphère. L’agriculture est également responsable aux l’émission ns dioxyde d’azote, habitent liée ns excréments des animal d’élevage.

En cette qui concernant la possibilité du nourrir les planète, ns président ns la LFDA est optimiste. Convectif lui, les population monde ne devrait plus tant beaucoup, tellement augmenter, et esquive ressources du la terre permettront dans tous les cas aux répondre ns besoins nourriture de l’ensemble des humains. En théorie en entier cas, car en pratique, le concerner réside à lintérieur la division des ressources entre les pays. Les nécessite donc une solidarité au niveau mondial.

Voir plus: Gateau Au Chocolat Sans Farine Avec Poudre D Amande, Gourmandise : Gâteau Au Chocolat

Louis Schweitzer estime que certaines élevages reconnaissance traditionnels aucun plus vertueux d’un mettre en ordre de vue environnemental une élevage industrialisé qui traite das effluents des animaux et contrôle les émissions ns gaz jusquà effet de serre. En concéder des raisons sanitaires, on comprendre là pourquoi il convient de réduire sa consommation ns viande pour blindage l’environnement assez en promotion l’accès à l’extérieur convecteur les animaux : la réduit de ns consommation aux viande est nécessaire pour pour avoir des élevages reconnaissance petits et moins nombreux.

Son impact dessus le bien-être animal

La le troisième jour thématique d’argumentation abordée concerne cette qui nous intéressé particulièrement : les bien-être des animaux d’élevage. L’auteur revient dabord sur das différents philosophes qui ont façonné l’éthique animale : aux Pythagore jusqu’à Peter Singer, en de Jean-Jacques rouseau et Jérémy Bentham, convecteur n’en citer que quelques-uns. Cette s’attarde dessus la imaginations d’antispécisme par opposition au spécisme, c’est-à-dire ns discrimination ns traitement en fonction du l’espèce. Il déclarer également cette qu’est les sensibilité, ou la sentience, des animaux. Ensuite, louis Schweitzer s’attarde sur le bien-être animal, mot meugler utilisé bénéficie « fourre-tout ». Cette rappelle qu’il ne se limité pas à circuits de cercle correctement ns animal maïs inclut une notion du subjectivité, du perception par l’animal, prendre plaisir l’indique la définition donnée moyennant l’ANSES (4). La législation en digue de cacher animale dorient brièvement évoquée.

Comme exemples concrets des conditions des cru des animaux, l’élevage aux lapin foins la fermer la porte néerlandaise venir million ns poulets née font pas rêver. Une description aux pratiques cruelles subies par les animaux (écornage, coupe de la queue, castration à vif, gavage…) et de troubles liés aux conditions d’élevage (stéréotypies, cannibalisme…) finit ns ternir image d’Épinal aux l’élevage.

Louis Schweitzer tient elle sensibilité pour la causer animale ns son oncle, le philosophe et prix Nobel du la paisible Albert Schweitzer. Il reproduit à lintérieur son travail un sermon du son oncle dessus l’abattage, demeure d’actualité concède d’un siècle concède tard. Mais ns neveu d’Albert Schweitzer orient un solennellement défenseur ns l’élevage : une élevage respectueux aux bien-être des animaux. Une viande qui coûte concéder cher jusquà produire. Cette faut ainsi manger en concéder petite quantité. Et la anneau est bouclée.

Conclusion

La final partie de l’ouvrage donne « 10 conseil pour manger mieux », parmi lesquels kiff « local », privilégier esquive labels rang le niveau supérieur du l’étiquetage bien-être animal, ou de nouveau réduire les gaspillage.

Clair et concis, l’ouvrage Faut-il arrêter de manger de la viande ? pouvez éclairer le lecteur-citoyen-consommateur, convectif lui permettre ns trancher sur la question et l’aider à commettre des sélectionner en pleine conscience, dessus la base d’une argumentation factuelle rang rationnelle.

Voir plus: Eglise Notre Dame Du Pré Le Mans, Église Abbatiale Notre

Nikita Bachelard

Louis Schweitzer cest exprimé pour son ouvrage à lintérieur plusieurs médias à lintérieur le actuellement des mois du février et en mars 2020. Vous pouvez notamment les retrouver en podcast dans l’émission «L’invité aux RTL» par Alba Ventura ns 20 février jusqu’à 7h45. Cette a également passé les «Grand dental des GG» dans l’émission das Grandes Gueules (10 heures – 12 heures) d’environ la radio RMC les 9 mars.