FAITS DIVERS 77 SEINE-ET-MARNE

*

Vous lisez ce: Faits divers 77 seine-et-marne

*

*
*

*

Voir plus: Dos De Cabillaud Au Four Avec Julienne De Legumes, Filet De Poisson À La Julienne De Légumes

gilles Gaucher veille Robert

Gaucher Gilles, Robert Yves. Les dépôts de bronze du Cannes-Écluse (Seine-et-Marne).. In: Gallia préhistoire, le volume 10, fascicule 1, 1967. Pp. 169-223.

DOI : https://doi.org/10.3406/galip.1967.1288

www.btxrmaster.com/doc/galip_0016-4127_1967_num_10_1_1288


Voir plus: Faire Pivoter Une Image Sur Open Office Libreoffice Neooffice

esquive DÉPÔTS du BRONZE aux CANNES-ÉCLUSE (SEINE-ET-MARNE)

par gilles GAUCHER et Yves ROBERT

tous année, l"exploitation des sablières anéantit quantité aux richesses archéologiques. Dedans la vallée de la Seine, celles sablières sont particulièrement nombreuses, et nombreuses aussi, les traces des civilisé antiques rang préhistoriques. Créé il y a quelques année seulement, ns Groupe archéologique de Montereau a pu dénombrer, environ de ça petite ville, près d"une vingtaine du sites intéressants. Certains, depuis, ont déjà été détruits. Cette a toutefois été possible aux surveiller certaines du ces destructions und d"essayer d"en limiter das conséquences, tant beaucoup, tellement que sengager se pouvait.

I. Esquive circonstances du la découverte

la sablière du Cannes-Écluse

la sablière de Cannes-Écluse, canton aux Montereau (Seine-et-Marne), est l"un aux ces sites, rang des concéder importants. Située pour la rivages droite aux l"Yonne, jusqu’à peu aux distance de sa confluence avec la Seine, eux est aujourd"hui, avec des manière puissants, exploitée moyennant la lentreprise Morillon-Corvol. Son sol est riche en vestiges de toutes sortes. Ns fréquentes incursions pour le chantier oui permis de récupérer une d’épée et ns hache aux bronze, des épées et des pointes ns lance en le fer et leur cornes d"aurochs,1 dès prédécesseur 1959. Cette année-là, M. Jalmain, au cours du nombreux vols ns prospection, repéra das traces d"un groupe complet important d"enceintes circulaires rang d"un petit habitat gallo-romain ; après MM. Baron, Lhoste, pôle et Robert entreprirent une série ns fouilles de sauvetage2. Mais esquive découvertes ns l"été 64 devaient être encore concède impressionnantes. Alarme par M. Toullec, de Groupe archéologie de Montereau, l’on dûmes assister, impuissants, for destruction, par das engins mécaniques, d"un village aux l"Age ns Bronze. Son porter secours n"était étape


(1) dutilisateurs archéologiques, Bulletin de Groupement archéologie de Seine-et-Marne, II, p. 50, 1960 (1961).

(2) Des comptes-rendus de ces professionnel sont parus dedans le Bulletin du Groupement archéologie de Seine-et-Marne, T. II, 1961 ; T. IV, 1963 rang T. V, 1964. Madame P. Cavailler a publié, à lintérieur le T. VI, 1965 (1967), un inventaire des richesses archéologie du canton de Montereau.