ETUDIANTE QUI SE PROSTITUE POUR PAYER SES ETUDES

On dispose ns peu aux données sur la prostitution étudiante. En février dernier, l’interpellation aux deux étudiants en droit de 19 ans, d’un fille et une garçon, jusqu’à La-Valette-du-Var a dérange que le phénomène existe bel et bien.

Vous lisez ce: Etudiante qui se prostitue pour payer ses etudes

Le comité ns prévention aux la prostitution étudiante de l’université paul Valéry à Montpellier est l’un des rares organismes à avoir mené une sondage sur le sujet, en 2012, en envoyant une questionnaire du 18000 étudiants aux la capitale héraultaise.

4 % des étudiants qui oui répondu, cette 22 les gars et 37 filles, déclaraient oui déjà acceptable une rétribution en échange d’un acte sexuel. Alice (le nom a lété changé) orient l’une d’entre eux. Eux a 23 ans. En master ns communication, eux vit à partir de maintenant sa jeune brut d’adulte comme ses camarades, entré soirées, révisions und potins. Mais les jeune femmes reste blessée par le difficile secret ns son expérience…

Elle a 17 année quand nom de famille quitte le aire de repos familial. Hantée par une vie ns famille compliquée avec un perez absent, omnibulé par son travail, et une mère destructrice. Alice prend donc la décision aux faire ses valises. De nouveau lycéenne, elle poursuit ses cours tant bien que erreur pour obtenir son bac. Eux squatte chez des amis, eux dort pour le canapé, elle s’incruste dans le joie familial aux ses copines.

« J’ai vécu ns familles en familles convecteur poursuivre les cours. Em n’avais pas ma place avec eux pourtant nom de famille m’ont insufflé un peu d’espoir en m’accueillant à bras ouverts » applications tristement les jeune femme. Une fois le baccalauréat en poche, Alice orient libre de partir où d’elles veut. Elle choix Bordeaux pour entamer ns formation du langue jusqu’à l’université.

Précarité, das étapes d’une descente ns enfers

L’étudiante emménage dedans un dil appartement ns centre-ville. Un dil. Nid douillet qu’elle affectionne après aux nombreux mois d’errance : « L’appartement n’était étape grand, pas vraiment joli mais il y avait un lit, une cuisine, une salle aux bain. Tout les était jusquà moi et cest-à-dire le paradis.« mais l’euphorie des premiers jour laisse vite place de difficultés du quotidien. Cette faut manger, décaissement le loyer, achat des tickets aux bus et attachement les cours avec une liste ns lectures imposées. Alice oui prévu le coup avec un beau étudiant, mais cette n’est pas suffisant.

Voir plus: Grand Prix Moto Le Mans Mai 2015 French Motorcycle Grand Prix

« Mon la honte s’est mao retrouvé dedans le rouge. Em sautais des repas convecteur économiser, em n’avais ou télé ou internet convecteur éviter les frais supplémentaires. Je fraudais dans das transports. Personne ne pouvait m’aider et jai affronté ça situation toute simple et perdue » avoue-t-elle aujourd’hui. L’étudiante pour survire née suit concède les cours, impossible pour elle de payer le autobus qui l’emmène pour fac. Les les associations lui tournent les dos, ns jugeant trop diplômée.

*
Isolement et internet, de toi phases d’une dérive… photo D.R.

Elle entame alors une recherche d’emploi und quelques publicité attirent vite son attention. Des postes d’hôtesses et serveuses dans des bars ns la ville. Alice confiance en soi rend d’environ place, reprendre en main convectif faire bien impression. Mais eux découvre vite la part d’ombre des ces boulots. « La gérante m’accueille chaleureusement. Le lieu est petit mais sophistiqué et donne bien impression. Sauf qu’en je faisais il faut draguer und faire en buvant les les clients pour être payée et à début j’ai eu peur « , déclarer Alice.

La jeune femmes se envoyer quelques jours de réflexion, mais d’elles ne pouvez se assouplissement à jaccepte l’offre. Pourtant, Alice rappelle critique la propriétaire, tant sa situation s’est dégradée, avec plus du mille euros ns découvert et plus non moyen ns subsistance. Maïs le concert est déjà pourvu, « une autre malheureuse filles a ns craquer antériorité moi« . Et il est à cette moment da qu’Alice affectation une annonçant sur Internet.

Voir plus: Est Ce Normal De Douter De Ses Sentiments, Comment Vaincre Le Doute Dans Une Relation

Internet, porte ouverte pour la prostitution

« Je suis ruelle sur alger les des sites) que em connais et dont j’avais entendu parler. Des sites pornographiques comme Sugar Daddy où on m’a payé convecteur des rendez-vous, des des photos …« , déballe ns jeune femme mal jusqu’à l’aise. Elle poursuit pourtant auprès une histoire qui les traumatise encore aujourdhui : « J’ai dériver une branchement sexuelle ns fois auprès un homme. Cette m’a payé pour ça et pour captation des photos tandis que l’acte. Ns fois terminé, em suis sections en pleurer le son et em ne suis jamais retournée sur ces sites …«  Alice ne va jamais reconnaissance contacter les hommes sur ces sites.

Elle orient retournée en coule à Montpellier et son rapprochée des membres éloignés aux sa famille qui il la aidée. Aujourd’hui, les jeune femmes parle carrément peu de son passé. Elle savoir que beaucoup aux femmes oui recours aux mêmes moyens convectif survivre. Elle voudrais d’ailleurs « créer une combinaison pour un compagnon ces femmes ou celles hommes que la société délaisse. J’aurai aimé pourrait faire autrement mais em n’ai étape eu le sélection et nom de fille sais que nous me jugera lorsque même convectif ça. Je veux bénéficier à ce traumatisme pour me battre, convectif mon à monter et un seul homme des autres, victime des difficultés ns la vie.«

Fanny RIGAL

Pour aller plus loin, on peut s’intéresser au terrain de Eva Clouet, doctorante en sociologie : http://www.prostitutionetsociete.fr/eclairage/interviews/eva-clouet-doctorante-en