Et si le bonheur c était les autres

Loin de l’enfer des autres, dans une société obtenir une augmentation individualiste, nos semblables pourraient bien être la clé ns notre arttaserse éperdue au bonheur. C’est le mettre en ordre de coup dœil de Christophe Carré, spécialiste des des relations dysfonctionnelles.

Vous lisez ce: Et si le bonheur c était les autres


“Pour vivre heureux, vivons reliés”, dépréciation Christophe Carré, médiateur et recherche personne en sciences ns l"information et du la communication spécialisé dans das relations dysfonctionnelles. En effet, les neuroscience orient formelle : esquive relations société ont d’un incidence notoire sur notre santé physique et mentale. à lintérieur son récent ouvrage, “Et si le bonheur c’était les autres”*, il insiste dessus les vertus du l’altruisme, aux la gratitude, de la gentillesse et ainsi des situation sociales à lintérieur la quête du bonheur.


Individualisme postmoderne

“Le matérialisme, les conformisme, ns culte ns moi, la réussite individuelle et la concurrence à assez va sont devenir des valeur phares”. Ambiance. Encore en dressant ns portrait morceaux élogieux ns notre société, Christophe carré n’ouvre pas la boîte de Pandore. Cest vrai que nos relations ont perdu du leur superbe. En cause, la “nouvelle dictature du bonheur” qui sacralise l’épanouissement personnel alors que la technologie moderne cultive une forme ns proximité illusoire, déclarant Emma Scali**, psychopraticienne intégrative et coach de vie.


Vidéo de jour:

En effet, l"avènement des réseau sociaux und des applications de assemblée ont banalisé esquive relations jetables. Prouver en sont, das multiples néologismes, comme le célèbre ghosting, lequel pullulent dans les discussions.De les violence aux ces nouveau modes ns communication résultent ns méfiance, le manque de considération et une présent des rapports incarnés. Une sorte de déni relationnel en somme, lequel nous loin toujours concède d’autrui.

La quête ns bonheur générer beaucoup aux culpabilité

En effet, convectif Emma Scali, “les réseaux sociaux sont propres jusquà l’expression du notre faille narcissique“.C"est pourquoi, “ jusquà l"heure ns tout numérique, la quête ns bonheur génère beaucoup aux culpabilité”. De moins plus du culpabilité que de authentique épanouissement, caravec le virtuel, on menace en permanence aux s’enliser dans le fantasme. Il est ainsi nécessaire ns "remettre du réel dans nos vies”.


Le bonheur, c’est das autres

Emma Scali est formelle: “Le joie se considérées dans la relation, dans le contact, à lintérieur la communication, dans la transmission.” Pour accès au bonheur et nous sen tenir à nous-même, l’on aurions donc besoin des autres.“Ce monde obtenir une augmentation brutal, diviseur und isolationniste conditions météorologiques pousse à cherchait toujours plus ns proximité et aux solidarité”, résume Christophe Carré qui rappelle suite “nous sommes des êtres ns lien et de connexion”.


La taille aux notre cerveau je serai là d"ailleurs imputable jusquà nos activité sociales, essentielles jusqu’à notre survie.Pour Pierre-Marie Lledo, directeur aux recherche jusquà l’Institut pasteur et venir CNRS, citation par Christophe Carré: “Notre cerveau est ns véritable chambellan à écho du l’autre. Ns simple faisaient d’être en fréquentation d’autrui engage celles zones cérébrales, spécialement dévolues jusqu’à la vie sociale et à la compagnie d’autrui.” plus on cultive ses relations dedans le respect, l’échange et les bienveillance, plus le processus ns production du neurones - les neurogenèse - est actif.


Lire en outre :
Comment booster le sien cerveau und décupler ses conférenciers intellectuelles?

Par ailleurs, les qualité du nos relation prédit la manière dont allaient vivre und vieillir. C"est la conclusion dupsychiatre les américains Robert Waldinger aux la Harvard Media lécole et de son équipe qui publient en 2015 d’un étude menée d’environ 80 ans. Aux leur adolescence à de toi mort, pour entente les mécanismes ns bonheur, nom de famille ont ordinaire 724 hommes. Das résultats sont formels: les plus heureux sont ceux qui ont conservé des liens forts et ns qualité avec les autres. Eux ont également constaté que les individusles concède satisfaits ns leurs relations jusquà 50 années étaient aussi celles qui des biens en meilleur santé à 80 ans. Coïncidence ?


L’importance ns contact physique

Nous avons tendance à l’oublier, “mais nous sommes même des corporelle régis moyennant des réactions chimiques”, rappelle Emma Scali. Nos sociétés mettent beaucoup du distance entre les corps, mais “les contacts physiques oui un impact jean sur notre santé psychique.” ns toucher permettre notamment les synchronisation des cerveaux et en outre l’apaisement du la douleur.

Voir plus: Doit On Déclarer Un Héritage Aux Impots Sur Le Revenu, Droits De Succession : Déclaration

En cause, l"ocytocine, l’hormone du bonheur qui fait chute notre niveau du stress und diminue notre réactions ns peur et d"agressivité. ça hormone est sécrétée tandis que d’un la communication physique. Mais même“un simple sourire ou un échange aux regard peuvent commettre la différence, aussi bien pour celui qui reçoit plus pour celui qui les donne”, vérifié Emma Scali.

L’isolement rang le conflit social altèrent notre santé

“Tout manque, toute fausseté, toutes les personnes défaillance à lintérieur nos situation impactent habitent notre degré du satisfaction et notre état ns santé.", peut-on lire à lintérieur l"ouvrage aux Christophe Carré.Plus les gens s’être sentent seuls foins sont déchets par leurs pairs, concéder ils sont cavité à la maladie et à suicide. En effet,“vivre venir milieu de conflit dorient très mauvais pour ns santé. Cette n’est démarche le niveau du cholestérol qui prédit ns manière dont jallais vieillir, mais la qualité du nos relations”, poursuit-il en citantRobert Waldinger.

Vivre à milieu de conflit orient très bad pour ns santé

D"ailleurs, les situations de stress, esquive frustrations, les critique négatives, le corruption affectif, les contraintes, das menaces, esquive conflits, les agressions induisent la production aux cortisol, d’un hormone qui bloque ns sécrétion d’ocytocine. L’effet d"une douche froid sentimentale.


Lire également :
Décroissance personnelle: comment arrêter de trop penser?

Notre bien-être va ainsi dépendre aux la manière dont jallais gérer notre émotions, négatives ou positives, induites par nos relations. Les psychologues anglais ont baptisé ce phénomène les “coping”, autrement dit les manière ns faire face à face à une événement. Ns prochaine fois que l"envie vous prend aux manifester ton hostilité envers un opérateur un bits trop lent, prenez les temps du relativiser. Votre bonheur est en jeu.

Bien choisir ses relations

Il née s’agit étape non plus ns prôner une ailé lisse, sans pour autant conflits, ou disputes, là ils sont en outre nécessaires à notre équilibre. D’autant qu’on ne gallet pas d’environ l’île aux Casimir, ce pays joyeux des enfants heureux et des monstres gentils.“Vivre, c’est trouver un équilibre satisfaisant entré présentation ns soi et les préservation ns son intimité”, précise Christophe Carré. Attention, donc, jusquà ne pas s’oublier en tombant à lintérieur l’excès de don aux soi, là l’altruisme à outrance peut vite devenir tyrannique. Gare venir syndrome du l"infirmière, sommaire Emma Scali prédécesseur d’insister sur l’importance aux la réciprocité. Les sacrifice ne contribue venir bonheur de personne.


Lire en outre :
Quelles sont les personnes toxiques jusqu’à éviter?

Des recherche menées par les professeur Robin Dunbar concluent d’ailleurs que notre cerveau née serait capable aux lier suite 5 amitiés sincères, en cause première des contraints physiologiques. Exit vos 650 amie Facebook rang vos 343 followers sur Twitter donc. Cultivez esquive relations qui vous enrichissent, plutôt que das relations toxiques qui vous entravent. C"est ns moment du fairele tri.

Voir plus: Echo Dot Vs Google Home Mini Vs Echo Dot: A Side, Amazon Echo Vs


* Et au cas où le joie c’était das autres? aux Christophe Carré, du éditions Larousse

** Emma Scali, psychopraticienne intégrative et coach ns vie. Auteure aux "Mon journaux d"écriture-thérapie, je deviens ns héros du ma vie" ns éditions Hugo&Cie.